Commémoration des disparu*e*s

Notre discours pour la jour de la commémoration des disparu*e*s

Mesdames et messieurs les représentants des groupes politiques.
Mesdames et messieurs les ami (es)toujours aussi fidèle.
Mesdames et messieurs les passants.
Les événements qui nous réunissent ce jour ont eu lieu depuis la nuit des temps jusqu‘à nos jours et continue à laisser encore des vides dans la société.
Nous commémorons  aujourd‘hui pour la première fois les mémoires de nos parents ,frères , soeurs et enfants qui ont perdus leurs vie à la recherche de la paix et aussi les mémoires de ceux qui ont perdus leurs vie en défendant cette paix.

Commémorer, c‘est faire l‘éducation civique, de la pédagogie du peuple. Le monde n‘est rien sans ce que les hommes ont en commun. l‘histoire du monde c‘est le ciment de son unité, c‘est pourquoi ce jour est le souvenir des êtres disparus.
Le 15 Octobre de tout les ans est la journée de la commémoration des disparus. Par simple amour de la vie d‘en garder la mémoire, un jour n‘est pas de trop pour faire vivre un souvenir comme celui-la.
Le dépôt d‘une gerbe de fleurs au pied, cette année à la place du 8 mars.
Un dépôt accompagné d‘une minute de silence et de recueillement.
Cela suffit déjà pour que nous partagions un moment intense d‘émotion et de souvenirs.
Mais vous le savez, la tradition du monde veut qu‘en ces circonstances on se regroupe comme le font nos frères dans d‘autres pays.
Nous faisons donc aujourd‘hui pour la première fois cet événement avec une émotion particulière.
Au demeurant, si la tradition du monde l‘exige, nous le faisons surtout parce que nous avons toujours pensé profondément que, pas une occasion ne doit être manqué de dire un certain nombre de vérités relatives à la mémoire des disparus.
En effet, cet événement de commémoration n‘est pas seulement l‘affaire de ceux qui connaissent un être disparu, mais pour tous. parce qu‘il y a plusieurs raisons dans la quel un citoyen peut quitter son pays pour aller chercher la paix dans un autre et c‘est le cas des disparus.
On nous diras peut – être que c‘est une vérité tellement évident que personne ne peut l‘ignorer, mais vous savez qu‘il est souvent utile de répéter des vérité même évidentes.
Nous commémorons donc en 2016, la toute première fois la mémoire de ces innombrables Femmes ,  Hommes et Enfants victimes de cette terrible tragédie à travers des MERS, des OCÉANS, des FRONTIÈRES, des DÉSERTS, et sur des TERRITOIRES NATIONAUX ET INTERNATIONAUX à cause de :
☆recherche de la PAIX
☆combattre pour la LIBERTÉ
☆défendre les DROITS HUMAINS
Tous celles et ceux là qui sont morts voulaient aussi :
☆Un MONDE DIFFÉRENT
☆Un MONDE PLUS JUSTE
☆Un MONDE PLUS LIBRE
☆Un MONDE PLUS HUMAIN
En 2016 envers et contre tout, nous disons qu‘il faut nous souvenir de ces êtres chers tout les 15 Octobre de tout les ans.
Existe-t-il, en effet, encore en 2016 une tâche plus primordiale, une ambition plus juste, une priorité plus impérieuse que de contribuer à un monde de PAIX ?
Le combat pour la PAIX et la LIBERTÉ est donc loin d‘être terminé.
Il nous appartient de le mener en nous appuyant sur le courage des combattants de la PAIX, la LIBERTÉ et les défenseurs des DROITS HUMAINS qui nous ont précédé.
C‘est, pour nous, autant de raisons de plus de regarder avec attention le passé de notre monde , d‘en méditer les leçons, d‘honorer la mémoire des victimes qui l‘ensanglantèrent et surtout, encore, toujours, ensemble, AGIR.
C‘est en effet, au delà des discours d‘hommage, notre premier devoir vis-à-vis de celles et ceux qui sont partis avant nous.
Nous devons tout faire pour garantir la PAIX et la LIBERTÉ à celles et ceux qui nous suivront dans la grande marche de l‘humanité.
Nous voulons très modestement et très officiellement à la fois vous le rappeller:
☆  VIVE LA PAIX.
☆  VIVE LES DROITS HUMAINS.
☆  VIVE LA LIBERTÉ.
☆  VIVE LE MONDE.
JE VOUS REMERCIE.